Le Printemps des Poètes

Accueil / Actualités/ Le Printemps des Poètes

L’ édition 2021 du printemps des poètes va bientôt faire son retour.  Après l’ardeur, la Beauté, et le Courage,

c’est le Désir qui sera mis à l’honneur cette année.

Pendant 15 jours (du 15 mars au 28 mars), le collège va vivre au rythme de la poésie.

Des actions auront lieu quotidiennement pour tenter d’apporter un souffle poétique.

Chaque jour pour commencer, nous vous offrirons un poème à lire en ligne, écrit par un élève du collège.

(Pour rappel, le collège a obtenu le label « École en poésie » en 2019 et ce pour une durée de trois ans).

 

 

 Jour 1

Aimer est le verbe le plus beau,
Grandir c’est comme un escabeau,
On escalade vers le beau.
Être libre c’est voler comme un oiseau,
Voyager, c’est voguer, comme un bateau,
Être tranquille, comme l’eau du ruisseau.

                                          Adel GORWA, 6°5

Jour 2

Tous deux comme des colles fortes
Une amitié sereine et proche
Tous deux comme des émojs en poche
Leur amitié ne sera jamais moche

Tous deux comme une joie éternelle
Avec leur fils adoré
Et leur bague argentée
Ils eurent la paix originelle

Tous deux se séparèrent
dans un brouhaha à l’envers
Ils embarquèrent sur des routes en hiver
Ils rirent parfois avec colère

Tous deux le coeur brisé
Comme des gamins
Ils se détachèrent les mains
Emplis d’un souvenir menotté.

                                           Blessing-Cris 6°8

Jour 3

Laissez-moi dire
Laissez-moi faire
Laissez-moi chanter
Laissez-moi danser
Laissez-moi tranquille
Laissez moi écrire
Ma liberté

                                            Asma El Boujdaini – 6°8

 

Nous sommes fiers de vous présenter aujourd’hui un poème sélectionné et en lice pour gagner le concours « Opération coudrier » organisé par le printemps des poètes.

Jour 4

Tous deux comme est le jour
Qui joue avec la nuit;
Sitôt qu’ils se tiennent enlacés
Il n’est plus de soleil ni de lune,
Et peuvent alors luire à l’unisson.
Mais si l’on veut les séparer,
De la nuit c’en est fini,
Soudain du jour aussi.
« Belle amie, ainsi va de nous:
Ni la nuit sans le jour, ni le jour sans la nuit! »
Gabrielle – 6ème 2

Jour 5

Tous deux comme est l’encre
Qui s’étale sur le papier ;
Sitôt qu’ils se sont mélangés
Il n’est plus de stylo ni d’encre
et peuvent alors se lire à jamais.
Mais si l’on veut les séparer,
Du papier c’en est fini,
Soudain de l’encre aussi.
« Belle amie, ainsi va de nous :
Pas d’encre sans papier, pas de papier sans encre ! »

                                                                                                                                                                    Zélie LEMENU-VERBEKE. 6ème 8

Jour 6

(Quand la période que nous vivons se fait pesante…)

Où es-tu? Pourquoi ta porte ne s’ouvre plus?
Quelle colère et quelle tristesse en voyant
Tes supporters sans leurs drapeaux et sans leurs chants
Tout est vide et sombre et moi je n’ comprends plus

Tu me manques je n’en peux plus, Ah si j’avais su
Que tous les jours venant je passerais devant
Sans pouvoir franchir un pas ni rentrer dedans
Un jour ouvert un jour fermé, je n’y crois plus.

On me dit Sois patient, un jour noir, un jour blanc
Facile à dire si tout me manque, même le banc,
Le gradin animé et la pelouse mouillée

Où j’ai appris les bases du foot, passes, dribles et but
Les jours de vacances j’y passais toutes mes journées
Sans m’ennuyer, adieu le foot, ZUT ZUT et ZUT

                                                            Dayssam, 6ème 8

 

Jour 7
Nous avons à cœur aujourd’hui de vous présenter un dispositif poétique tout à fait intéressant.
Il vous suffit de composer le numéro de téléphone indiqué sur l’image et de vous laisser guider…
À utiliser sans modération!
(Le service est complètement gratuit)

 

Jour 8

Nous vous proposons aujourd’hui un lien vers une mosaïque dans laquelle apparait le travail de deux classes du collège: La 6° 5 e la 6° 2.
Celles-ci ont en effet travaillé sur le texte d’Abane Gellé et proposé leur propre interprétation sous forme imagée. Il s’agit, pour les deux
classes, d’un travail coopératif. Voici le texte:

Tenir bon la plupart du
temps après les chagrins
des saisons les fêtes refrains
chantés dansés et notre
manque de légèreté parmi les
amis les tablées les rires
allez tout le monde debout.
Tenir cadence de ses désirs
joies troubles emportements
et fougues malgré les têtues
tentations galops lumière ou
rênes longues la tête est dans
le corps debout.
Tenir sourire devant colère
et par-dessus les abattements
fatigues frayeurs humeurs
de grêle tenir sourire envers
et contre tenir sourire pas
faussaire milieu de toutes
les pluies debout.

Et le lien pour découvrir la mosaïque: https://www.photo-poeme.fr/

 

Jour 9
Le Poème du désir
On t’a dit tu n’y arriveras pas,
Laisse tomber ça ne le fera pas.
On t’a dit reste à ta place
Ce n’est pas pour toi reste las.
On ne te met pas des bâtons dans les roues
Car ta monture est dénuée de roues.
Aujourd’hui tu les remercies,
De t’avoir dit que tu étais fini.
Avec leur rage d’humilier,
Ils t’ont élevé.
Mis plus bas que terre,
Tu ne pouvais respirer l’air.
Le ciel t’a dit relève-toi,
Tu seras certes le roi.
Ils t’ont enseveli, mais ne t’en fais pas,
Comme une phénix tu renaîtras.
Leur paroles sont ton engrais,
C’est ce qui t’aidera à te relever.

Elève-toi, enracine-toi,
Tel un séquoia et vois.
Vois ton ascension,
Et regarde leur inattention,
Leur manque de considération
T’ont donné de l’approbation.
Souviens-toi d’une chose,
C’est que l’autre ose.
Le monde a le pouvoir que tu veux bien lui accorder,
Alors jette le dé
Et comme au poker,
Montre leur que le tilt tu n’es guère,
Et que bien au contraire,
Tu es sur un pied de guerre,
Tu les as fait taire.
Leur désir d’anéantir,
Fut ton désir de grandir, d’épanouir, de réussir.
Ben Daoud Salma – 6ème 7

 

Jour 10
La Chose
Ce matin-là, un étrange animal est né,
Un animal plein de ronronnements, de douceur ;
Un animal gourmand qui mange de la pâtée,
Un chat tout agité, tel un petit joueur.
Cambon Roxane – 6ème 7

Vivent les couleurs
Vivent toutes les couleurs
Qui nous en mettent plein le cœur.
Vive la couleur bleue
Qui nous rend heureux.
Vivent les couleurs,
Qui nous apportent du bonheur.
Vive la couleur verte
Qui nous monte à la tête.
Vivent les couleurs,
Qui nous apportent de la chaleur.
Vive la couleur rouge
Pour que mon cœur bouge.
Bothy Paola et Boualamallah Zahia – 6ème 7

 

Jour 11
Amitié
Un mot trop court
Un mot pour toujours
Une seule âme
Pour plusieurs cœurs
Un cœur qui bat
A l’unisson des autres.
Savoir être à l’écoute,
Être sans préjugés,
Comprendre et respecter.
Le goût des autres,
C’est l’amitié.
Deschamps Liliana – 6ème 7

Une amie
C’est un mot court, mais sincère,
Même s’il est petit, il ne peut que plaire.
Malgré les hauts et les bas,
Elle sera toujours là pour toi
Et toi aussi, tu seras toujours là pour elle.
Une ou un ami, ce n’est pas artificiel.
Il faut construire une véritable confiance,
Il faut qu’elle t’accorde toute sa patience.
Une amie, il ne faut pas la laisser tomber,
Sans elle, tu ne pourrais ressentir toute cette fierté.
Maison Chloé – 6ème 7

Jour 12

« Mon Cahier »
Serré, rangé dans mon casier
Magnifique et très prolifique
Avec des écrits terminés
Rigolo, quand même pas trop
Beaucoup d’histoires fantastiques
Merci mon cahier super beau

« Mon beau piano »
Tu as des sons doux et apaisants
Qui semblent être des oiseaux chantant.
Voyant les notes de musique danser
Toutes en ligne sur une portée.
Toi mon piano tout doux et apaisant,
Tu m’emmènes au firmament.
Sajiya Djeallali, 5e7

Mon beau et merveilleux tajine
C’est là-dedans que je cuisine.
Je le sens très proche de moi
Mais je le trouve beaucoup trop loin
Mais je le vois au fond d’un coin.
Mais tout à coup je me souviens avoir eu une angine,
Alors de tout mon cœur je déprime.
Alors si vous avez aimé, j’arrête de rimer
Et en plus je le fais sans frimer.

 

« Le livre »
Lorsqu’on choisit et lit un livre
C’est son univers qui se livre
Quand on est un lecteur d’histoires
Histoires amusantes, effrayantes
Histoires féériques, maléfiques
Histoires tristes, rigolotes
Elles nous amènent au rêve.
Elles ont toutes une fin
Même si elle est drôle ou triste
On a rêvé quelques instants
On a rêvé et fait semblant.
Mais il faut regagner l’avant

C’est le soir, il est tard, dormons
Inventons de belles histoires.